Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Diamm se place résolument sur le champ du médico-social

DSIH, Propos recueillis par Bruno Benque, MARDI 22 NOVEMBRE 2016 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Très connu dans la sphère de la maternité et des autres spécialités médicales, Diamm se place comme un gestionnaire pertinent sur le champ médico-social et associatif. Nous avons rencontré Dominique Caclin, directeur de Micro6, qui nous éclaire sur les possibilités étendues de Diamm ainsi que sur les nouvelles applications mises au point par l’éditeur.

DSIH : Les solutions Micro6, et spécialement Diamm, ont acquis une notoriété certaine concernant la gestion de l’information patient au sein des établissements de santé. Dans quels autres domaines ce DPI est-il pertinent ?

Dominique CaclinDominique Caclin : C’est vrai que dans les maternités, et, par extension, pour toutes les autres spécialités médicales, Diamm a fait ses preuves. Mais il est également tout à fait adapté à la gestion de l’information en structure médico-sociale ou associative. Son architecture, qui permet de relier toutes sortes d’événements à un dossier (personne morale ou physique, patient, résident, usager, client, etc.), nous permet de le proposer aux établissements sortant du cadre médical strict. 

Comment cela se caractérise-t-il en pratique ?

DC : En fait, Diamm est un gestionnaire d’événements attachés à un sujet, à partir de questionnaires créés pour et par l’établissement, quelle que soit la nature de l’information à traiter. Il permet, par exemple, de prendre en compte des données administratives ou des descriptions d’activités totalement étrangères au champ médical. Ainsi, pour la prise en charge d’un résident en Ehpad, le professionnel peut renseigner dans le dossier les informations décrivant les exercices de maintien en éveil ou les observations marquantes de la journée du patient. L’établissement a la liberté de créer toutes sortes d’événements relatifs àses habitudes de prise en charge.

Diamm est donc paramétré par le client…

DC : … ou par Micro6, à la demande du client. Diamm intègre en effet un atelier de développement (objets et écrans) qui permet une liberté d’évolution maîtrisée. Nous accompagnons nos clients dans cette démarche en leur laissant le temps de bien évaluer et de synthétiser les données qu’ils souhaitent voir gérées par Diamm, qui est, par ailleurs, interopérable avec n’importe quel système d’information central. Il peut ainsi soit prendre en charge les informations d’une maternité au sein d’un hôpital, soit gérer un Ehpad faisant partie d’un établissement sanitaire utilisant un DPI tiers, ce qui peut être intéressant dans le cadre d’un Ehpad intégré à un GHT.

Quelles sont les autres applications proposées par Micro6 aujourd’hui ?

DC : Nous avons développé plusieurs solutions répondant aux besoins actuels des soignants et des patients. Il s’agit tout d’abord d’applications mobiles destinées à faciliter les missions des infirmiers, en leur permettant une saisie intuitive sur smartphone des administrations, rôles propres ou relevés de constantes. Ensuite, pour les aides-soignants en Ehpad, nous avons interfacé Diamm avec des minilecteurs de codes-barres pour une traçabilité exhaustive et simple des actions, quelle qu’en soit la nature (soins, nursing, accompagnement, ménage, etc.). La charge de travail est ainsi déclarée par un horodatage strict, et l’information consignée dans le dossier. Nous avons présenté dernièrement cette extension au congrès Athos et serons bientôt au salon FEHAP pour une démonstration des possibilités de Diamm dans un environnement médico-social.

Enfin, nous avons mis au point un portail patient sécurisé avec plusieurs vocations. Tout d’abord une solution de RDV en ligne, directement intégrée à Diamm sans nécessiter d’interface, qui est couplée avec la gestion des SMS, des relances ou des alertes. Les médecins traitants peuvent ensuite, grâce à ce portail patient, consulter des informations sur leurs patients récemment hospitalisés, le CH gardant la maîtrise des informations diffusées. Enfin, la communication aux familles, rendue plus facile via ce portail, nous a semblé pertinente dans le cas de familles vivant loin du résident en Ehpad ou du patient en centre de rééducation. Un lien est aussi créé entre l’établissement et les familles sans emboliser le temps du personnel.

Pouvez-vous, enfin, revenir pour nous sur votre outil d’e-learning destiné aux patients ?

DC : Cet outil est également proposé par notre portail et permet de diffuser au patient des informations liées à sa prise en charge, en amont de son hospitalisation. Il lui propose des questionnaires destinés à évaluer sa compréhension des soins qui lui seront délivrés (anesthésie, rééducation, etc.). Il va pouvoir y répondre à son rythme, et les réponses seront enregistrées dans Diamm. Lors de l’hospitalisation, le médecin peut ainsi évaluer la bonne compréhension du patient concernant sa prise en charge et lui expliquer les points mal assimilés. Ce système peut également être envisagé pour que le patient renseigne le questionnaire d’anesthésie, son suivi tensionnel ou encore glycémique. De multiples utilisations sont, à vrai dire, possibles.

micro6, patient, ehpad, dpi