Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Docaposte, le pari d’une e-santé de proximité partout en France

DSIH, Propos recueillis par Pierre Derrouch, MARDI 18 JUIN 2019 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Docaposte, la filiale numérique du Groupe La Poste, a fait de la e-santé une priorité avec une idée forte : ancrer la e-santé dans le quotidien des usagers sur tout le territoire. Elle compte s’appuyer sur un partenariat avec la nouvelle plateforme numérique PRIeSM déployée dans l’est de la France pour accélérer cette ambition. Entretien avec David De Amorim, Directeur de l’innovation e-santé de Docaposte.

Le 17 mai dernier, lors du salon Viva Technology, Docaposte a signé un partenariat stratégique avec Le Groupe La Poste, l’IRCAD[1] et l’IHU de Strasbourg[2] pour la mise en œuvre de PRIeSM, la plateforme régionale d’innovation e-santé mutualisée réalisée dans le cadre du projet « Territoires de santé de demain » de l’Eurométropole de Strasbourg. Quelles sont les termes de ce partenariat ? En quoi est-il stratégique pour Docaposte ?

David_Amorim_DocaposteRendre réelle dans le quotidien les innovations dans les nouvelles technologies fait partie de la stratégie globale de Docaposte. Avec cette plateforme numérique régionale, nous voulons amener l’excellence en santé pour tous. Nous avions déjà un partenariat avec Visible patient, la société développée par le Pr Luc Soler de l’IRCAD qui permet une meilleure approche chirurgicale grâce à des cartographies 3D du patient. Avec PRIeSM et ce partenariat stratégique, nous allons proposer, à l’échelle du Grand Est, d’autres services innovants en santé en profitant des outils digitaux.

Concrètement, que vont permettre PRIeSM et ce partenariat ?

La plateforme régionale va, dans un premier temps, être utilisée pour le suivi postopératoire de la chirurgie bariatrique, avec des objets connectés (pèse-personne, tensiomètre, cardiomètre, etc.). Elle servira également de socle au projet Hospitel, qui vise à assurer un monitoring dans un établissement de suivi post-hospitalier de court séjour pour des patients ayant subi une intervention chirurgicale en ambulatoire.
Ces outils s’inscrivent dans une logique de collaboration professionnelle et d’amélioration du parcours de soins. Ils permettent de rompre l’isolement de certains médecins et l’éloignement de patients de centres de référence.

Quel rôle joue Docaposte dans ce partenariat ?

Docaposte assure l’intégration de la plateforme que nous voulons ouverte et universelle. Elle assure la garantie d’un stockage des données personnelles sur le territoire français et relevant de la législation française. Nous agissons comme un tiers de confiance digital.
Nous allons également nous appuyer sur le maillage territorial de La Poste, dont nous sommes la filiale, pour proposer ces services innovants aux usagers tels que la livraison à domicile de médicaments ou de repas par les facteurs auprès des personnes âgées isolées ou les patients hospitalisées à domicile. L’innovation digitale seule n’est rien sans cette approche territoriale.
L’idée avec nos partenaires territoriaux et médicaux est vraiment de rendre l’excellence accessible à tous, grâce au numérique, en rendant plus humaine ces technologies et en faisant du patient un acteur de sa prise en charge.
Peu de projets de cette ampleur existent en France. Celui que nous portons va être évalué à l’échelle d’un territoire disposant d’un potentiel de 3 millions d’utilisateurs. L’ambition est également de décliner la plateforme dans d’autres régions, en l’adaptant à l’offre sanitaire propre à chacune d’elles.
La CNAM suit de très près ce projet qui s’inscrit dans une logique de permanence des soins. Il va nous permettre de réfléchir au modèle économique approprié pour soutenir la démarche. C’est toute la difficulté aujourd’hui de développement du numérique en santé. Mais, chez Docaposte, nous sommes convaincus que de tels projets fonctionneront dès lors qu’ils apportent des services à forte valeur ajoutée. 


[1] Institut de recherche contre les cancers digestifs

[2]  Institut de chirurgie guidée par l’image

e santé, numérique, patient