Vous êtes dans : Accueil > Actualités > >

Un marché en pleine forme, celui de l’e-santé

DSIH, LUNDI 04 MARS 2013 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Le cabinet d’analyse indépendant Xerfi-Percepta publie un rapport d’étude détaillée sur le marché de l’e-santé à l’horizon 2017. Il estime que ce domaine d’activités devrait progresser a minima de 4 % par an, 7 % pour les prévisions les plus optimistes.

e sante

Les paramètres propices à un tel développement sont en effet tous présents dans le secteur. L’e-santé permet de répondre aux grands défis du système de santé, comme l’augmentation du nombre de patients atteints de maladies chroniques, le vieillissement de la population, le manque de praticiens dans certaines régions et disciplines, un contexte financier de plus en plus difficile, tout en maintenant la qualité de la prise en charge des malades. Par ailleurs, les services et activités de l’e-santé s’appuient sur des technologies de l’information et de la communication aujourd’hui parfaitement maîtrisées et appelées à se développer par l’innovation.

Quelle que soit la progression du marché d’ici 4 ans, il est établi que les spécialistes du secteur verront leur chiffre d’affaires augmenter de 10 % en moyenne par an.

Cependant, quelques leviers restent encore à manœuvrer pour permettre au marché de continuer son fort développement, comme l’intervention du législateur pour parfaire et renforcer le cadre médico-économique en télémédecine et télésanté. Autre particularité, l’hétérogénéité et la multiplicité des fournisseurs et des prestataires. En effet, on dénombre environ 300 opérateurs privés et une dizaine d’acteurs publics en France, les éditeurs de logiciels en représentant la part la plus importante. Ces derniers sont souvent de petites structures, spécialisées sur des outils spécifiques.

C.C /DSIH

télésanté, télémédecine, logiciels, logiciel, dsih, e santé