Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Un appel à l’audace

DSIH, DL, LUNDI 22 SEPTEMBRE 2014 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

« Faire de la France un leader de l’e-santé : un pari impossible ? » La question était posée à Jean-Yves Robin, le 18 septembre dernier, lors de la conférence « Santé connectée » (1).

L’ex-directeur de l’ASIP Santé s’est transformé, depuis son départ de l’agence, en auteur-conférencier, posture qui lui permet de développer librement une analyse… qu’il avait vraisemblablement du mal à faire partager quand il était au service de l’Etat.

Il a de nouveau appelé à « mettre un peu d’audace » dans un système de santé qui, somme toute, est resté à peu près le même depuis 1945. Appel à l’audace qui constitue le fil rouge de son livre paru cet été (2).

Cartographiant à grands traits les écosystèmes qui composent l’e-santé (soient deux mondes – marchand et régulé – qui obéissent à des règles radicalement différentes), Jean-Yves Robin attire l’attention sur la « zone grise ». C’est là que vont avoir lieu « les grands combats » et que se situent les enjeux de pouvoir dans les dix ans, insiste-t-il. Cette zone grise, c’est celle qui émerge entre les deux mondes cités plus haut ; c’est là où se préparent nombre d’activités innovantes, à la frontière entre les deux. Il en donne pour exemple le fait qu’Apple contractualise avec des établissements de santé américains pour le lancement de sa plateforme santé. « Ces acteurs – sous-entendu les GAFA (3) – vont-ils capturer les marchés et les données ? Quelle va être la capacité des pays à résister, à réguler, à s’unir – en Europe par exemple ? », se demande-t-il.

Face à cet enjeu, il stigmatise notre incapacité, en France (celle des élites ?), à saisir le levier du numérique pour transformer le système avec une chance de répondre aux défis tels que l’accès aux soins et la qualité. On le retrouve, là, sur une partition largement jouée ces derniers mois par les « gourous du digital », de Gilles Babinet (4) à Jean-Michel Billaut. Il ne reste plus qu’à souhaiter que la mobilisation autour du projet « République numérique » (5) sorte notre « environnement culturel » de sa frilosité traditionnelle.

(1) http://www.lesechos-events.fr/co/catalogue/conferences/sante/esante-telemedecine-numerique-sant.html 

(2) http://www.dsih.fr/article/1125/e-sante-decryptage-d-un-rendez-vous-manque.html 

(3) Sigle qui désigne les méga acteurs de l’internet : Google, Amazon, Facebook, Apple 

(4) Auteur de l’essai « L’ère numérique ». Lire DSIH Magazine, avril 2014

(5) http://www.dsih.fr/article/1159/rentree-numerique-pour-un-e-gouvernement.html  

numérique, jean yves robin, dsih