Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

La santé mobile gagne (un peu) en maturité

DSIH, DL, JEUDI 03 DéCEMBRE 2015 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

165 000 applications pour la santé mobile : c’est le volume aujourd’hui estimé par la dernière étude du cabinet spécialisé research2guidance (1). La société de conseils en est à la 5e édition et se félicite d’avoir pu rassembler les réponses de quelque 5 000 acteurs du secteur pour produire son analyse du marché en 2015 et des perspectives à 5 ans.

Premier constat : l’excitation autour de la santé mobile ne tarit pas. En témoigne le nombre de développeurs, toujours en croissance : il atteint maintenant les 45 000 éditeurs, dont plus de la moitié sont des nouveaux entrants.

Plus de 3 milliards d’apps santé (au sens large, c'est-à-dire incluant le champ du bien-être) auront été téléchargées en 2015, ce qui représente une augmentation de 35% comparée à l’année précédente. Mais l’étude n’indique pas combien sont encore utilisées au bout de quelques mois… Les applications dites « médicales » constituent 44% du volume total de solutions disponibles.

Les entrepreneurs de ce marché commencent à gagner en maturité, notent les auteurs de l’étude. Ils observent en effet que le développeur « seul dans son garage » perd du terrain (il ne représente plus que 8% des éditeurs) au profit de sociétés plus structurées, qui comptent 3 à 10 employées (28%). La part des majors (entreprises de plus de 5000 employés) atteint même 17%. Si leur expertise reste technologique, on peut aussi noter que la majorité commence à s’entourer de compétences médicales. Il n’en demeure pas moins que le marché reste très émietté. 84% des éditeurs ont un portefeuille de moins de 10 applications et 30% en comptent une seule. Parmi les éditeurs venant d’autres secteurs que les technologies de l’information, on remarque la place prise par les hôpitaux (5% du nombre total d’éditeurs), l’industrie pharmaceutique (5% également) et les sociétés MedTech (6%). Le champ des pathologies chroniques représente toujours la première cible du marché.

(1)  http://research2guidance.com/product/mhealth-developer-economics-2015/ « mHealth App Developer Economics 2015 »

santé mobile