Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Les RDV en ligne branchent les hôpitaux

DSIH, @lehalle, MARDI 11 AVRIL 2017 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Intégrer un portail de rendez-vous en ligne ? Les établissements de santé sont en train de franchir le pas, selon un « Baromètre de la santé numérique » présenté par mondocteur.fr fin mars[1]. 59 % connaissent le service et un quart d’entre eux compte s’équiper dans les prochains mois, affirme la société filiale de Lagardère Active (à l’instar de Doctissimo).  

mondocteur

Elle ajoute qu’un tiers seulement des patients savent qu’ils peuvent prendre rendez-vous dans les établissements de santé via Internet et ainsi simplifier leur parcours de soins ; 10 % indiquent l’avoir déjà fait.

Il est vrai que ce type de service a, jusque-là, été plus largement adopté par les professionnels libéraux que mondocteur qualifie « d’entrée dans le parcours de soins », comme les généralistes, les dentistes, les ophtalmos. Globalement, 8 % des 500 000 professionnels de santé se seraient équipés, et la plateforme (l’un des leaders sur le marché avec Doctolib) prévoit de traiter pas moins de 25 millions de rendez-vous cette année ! (contre 8,2 millions en 2016).

La société a profité de cet état des lieux pour sonder les attentes des patients. Il en ressort que les trois quarts aimeraient bien avoir un carnet de santé en ligne pour partager antécédents médicaux et traitements en cours. La perspective de la téléconsultation, en revanche, diviserait les patients, séduits à l’idée de communiquer davantage avec leurs médecins (en priorité pour leur poser des questions sur le traitement en cours), et ces derniers, qui émettent des réserves.


[1] À partir de deux sondages : le premier mené online auprès de 1 127 patients répartis sur l’ensemble du territoire, entre le 13 et le 17 mars, en partenariat avec Doctissimo. Profils : 56 % de femmes, 44 % d’hommes. 
Le second mené online auprès de 741 professionnels de santé répartis sur l’ensemble du territoire, entre le 13 et le 17 mars. Profils : 48 % de femmes, 52 % d’hommes.

baromètre, établissements de santé