Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Covid-19 : l’AP-HP et Nouveal e-santé proposent une application de télésuivi des patients à domicile

DSIH, MARDI 17 MARS 2020 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Dans le contexte de pandémie de coronavirus qui secoue la planète, l’e-santé est appelée en renfort pour soulager les services hospitaliers. L’Assistance publique-Hôpitaux de Paris et Nouveal e-santé ont conçu en un temps record Covidom, une application qui permet aux patients porteurs du coronavirus sans gravité ou suspectés d’en être porteurs de rester chez eux tout en bénéficiant d’un suivi à distance.

Alors que la pandémie gagne du terrain, les établissements de santé concentrent leurs efforts sur les patients atteints des formes les plus graves de Covid-19. Pour assurer un suivi à distance des porteurs du coronavirus ne nécessitant pas d’hospitalisation ou suspectés d’en être porteurs, l’AP-HP et Nouveal e-santé ont finalisé un dispositif de télésuivi à domicile via l’application mobile Covidom, opérationnelle depuis le 9 mars 2020. Son déploiement a démarré dans les CHU de Bichat et de la Pitié-Salpêtrière, deux établissements de santé de référence (ESR) pour le Covid-19 de l’AP-HP. À ce stade, 17 établissements de l’AP-HP ont déjà été enrôlés dans le dispositif.

Des alertes en cas de besoin

Après inclusion dans le dispositif de télésuivi par le médecin, le patient renseigne une ou deux fois par jour un questionnaire numérique en ligne, depuis un ordinateur ou via l’application Covidom disponible gratuitement sur l’App Store et Google Play. La fréquence du questionnaire est variable en fonction du niveau de risque et de la période. En cas de forte fièvre ou de gêne respiratoire importante signalée par le patient, l’équipe soignante est alertée et contacte ce dernier pour adapter le suivi et la prise en charge. Un centre de télésurveillance médicale mis en place la semaine dernière permet de suivre les alertes de l’ensemble des patients inclus dans Covidom. En cas d’urgence immédiate, il est demandé au patient de se mettre en relation avec le 15.

Une mise en œuvre rapide

Comment Nouveal e-santé est-elle parvenue à finaliser si vite l’application ? La direction générale de l’AP-HP, qui souhaitait développer en urgence une application permettant d’organiser la prise en charge des patients à distance via un télésuivi, a consulté trois sociétés entre le lundi 2 et le mercredi 4 mars 2020, dont Nouveal e-santé. C’est cette dernière qui a été retenue. « Nous en avons été informés par mail le jeudi 5 mars, tard dans la nuit », explique Alexandre Falzon, CEO de la société basée dans la métropole de Lyon qui fait valoir son expérience en matière d’e-parcours. Elle a notamment développé les solutions e-fitback, ONCO’nect et Léa Santé.

À partir d’un socle de fonctionnalités déjà opérationnel, l’équipe technique est parvenue à développer très rapidement les modules indispensables pour livrer une V1 le 9 mars en milieu de journée. « La maturité des process de spécification, de paramétrage et de développement a permis à l’équipe d’être très efficace dans la gestion de projet avec la direction de l’AP-HP », complète Alexandre Falzon. Outre la mobilisation en interne, Nouveal e-santé a pu s’appuyer sur « des partenaires solides qui ont su répondre présent en un temps record pour donner un coup de pouce au projet. Merci au MiPih de nous avoir créé en très peu de temps une infrastructure spécifique de préproduction et de production pour l’hébergement de la solution. Merci également à Econocom, ISTeP et NSOC », poursuit-il.

Testée par le Samu 94 et des médecins généralistes depuis quelques jours, la solution devrait progressivement être étendue à d’autres établissements de la région parisienne ainsi que dans d’autres territoires. Le CHU de Lille a notamment donné son accord pour déployer Covidom.

e santé, hospitaliers, patient, chu, établissements de santé