Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Mettre en place un suivi territorial des chimiothérapies

DSIH, MARDI 15 SEPTEMBRE 2020 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Proposer aux établissements de santé un « Chimio® de territoire », très utile dans le cadre des regroupements de type GHT : voilà ce que permet la nouvelle version 6.0 de l’application Chimio® de Computer Engineering.

« Nous savons depuis longtemps déjà partager le logiciel Chimio® entre différents établissements qui fonctionnent en sous-traitance : Chimio® est installé dans un site qui gère l’ensemble des préparations, et les utilisateurs des autres hôpitaux y accèdent à distance. Mais nous avons fait évoluer cette mutualisation au fil des versions. Désormais, avec la 6.0, les possibilités sont plus larges », explique Vincent Hourdequin, directeur technique de Computer Engineering.

Un logiciel unique et plusieurs sources de préparation

Dans la version 6.0 de Chimio®, Computer Engineering a intégré le choix d’avoir plusieurs sites de préparation, et non plus un seul. Ainsi, sur un même territoire, une nouvelle configuration est possible : disposer d’un seul logiciel Chimio® partagé au sein du GHT, avec plusieurs établissements qui préparent leurs chimiothérapies.

En parallèle, la possibilité de sous-traitance est conservée sur le modèle « un établissement prépare + administre et les autres administrent ». Chaque groupement territorial a donc la faculté d’adapter Chimio® à son fonctionnement.

Mieux répondre au plan Cancer

L’intérêt de ce « Chimio® territorial » est d’améliorer le suivi des patients en oncologie. Souvent, la première cure se fait dans l’établissement régional de référence, de type CHU, et les cures suivantes se déroulent dans la structure de santé la plus proche du domicile du patient. Avec la configuration d’un logiciel Chimio® partagé, chaque prescripteur dispose en temps réel des renseignements relatifs au patient : identité, historique des préparations et administrations, séjours hospitaliers, dossier patient, etc. Chimio® étant connecté à chacun des systèmes d’information de l’établissement de santé, les pharmacies bénéficient également d’interfaces, notamment avec leurs outils de gestion des stocks.

« Ces nouvelles fonctionnalités de la version 6.0 vont dans le sens d’une meilleure prise en charge du patient en oncologie, estime Vincent Hourdequin. Elles répondent aux critères de suivi formulés dans le plan Cancer. »

Comment sécuriser le transport des produits ?

Avec son module optionnel Transport, Computer Engineering répond à une autre demande des établissements de soins : sécuriser le suivi des poches de chimiothérapie entre établissements, dans le cadre de la sous-traitance.

Entièrement paramétrable afin de s’adapter à tous les cas de figure et aux besoins de traçabilité, ce module ajoute à l’application Chimio® de nombreuses fonctionnalités :

  • Gestion des contenants : caisses, rolls… ;
  • Gestion des points de livraison ;
  • Gestion des transporteurs ;
  • Gestion du colisage ;
  • Suivi de toutes les étapes du transport ;
  • Contrôle des réceptions ;
  • Gestion des litiges, etc.

Le module Transport prévoit également l’édition des bons de transport et des étiquettes de colisage ainsi que la génération des identifiants des colis au standard GS1.

C’est un outil supplémentaire pour permettre aux groupements hospitaliers de territoire de suivre le transport des chimiothérapies entre leurs différents sites.

Plus d'informations : https://www.computer-engineering.fr/contact/ 

engineering, computer engineering, établissements de santé, logiciel, patient, hospitaliers, oncologie