Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Dossier patient >

ICANOPEE pérennise son activité

DSIH,B.B, MARDI 30 SEPTEMBRE 2014 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

La start-up ICANOPEE pérennise son développement en levant des fonds à hauteur de 370 000 €. Ce capital va permettre à Xavier Augay, son fondateur, et à ses équipes de mener à bien les nombreux accords de partenariat conclu. Après l'interopérabilité DMP ICANOPEE propose de fournir l'accès aux téléservices de la CNAM.    

ICANOPEE est une start-up créée en 2009 spécialisée dans la création de logiciels de partage et d'échanges destinés aux professionnels de santé ainsi qu’aux organismes de tutelle.

Une levée de fonds synonyme de pérennisation de la start-up
Cet éditeur est très créatif et mène plusieurs projets en même temps, ce qui est, en soi, très prometteur. "Mais pour une jeune entreprise comme la nôtre, le passage du stade du développement des logiciels à celui du déploiement demande un certain temps, commente Xavier Augay. Nous avons dû procéder à une levée de fonds afin de pouvoir aller de l'avant, commercialiser nos solutions et pérenniser l'entreprise." C'est ainsi qu'ICANOPEE a vu son capital, ces dernières semaines, bénéficier d'une rentrée de fonds de 370 000 €. Si les trois-quarts de cette somme ont été investis par un partenaire privé, le solde provient d'un partenaire historique de l'entreprise.

Le développement des usages des téléservices de la CNAM.
ICANOPEE proposait déjà Efficience, qui rend l'ensemble des applications utilisées par les professionnels de santé DMP compatibles, ou l'API au travers de laquelle n'importe quel Etablissement, éditeur, intégrateur ou industriel peut intégrer toutes les transactions du DMP. Elle donne aujourd'hui la possibilité d'interopérer avec les téléservices de la Caisse Nationale d'Assurance-maladie (CNAM). L'objectif, pour ICANOPEE, est de fournir une solution d'accès simplifié aux téléservices susceptibles de fluidifier le travail des professionnels de santé. Ainsi, 3 services sont déjà disponibles : historiques des remboursements (HRi), avis d'arrêts de travail (AATi) ou déclarations de médecin traitant (DMTi). "Dès que possible, nous intégrerons les téléservices des Affections de Longue Durée (ALD), poursuit Xavier Augay. L'enjeu, pour ICANOPEE, c'est de proposer l'accès à l'ensemble des mécanismes de dématérialisation pour développer de nouveaux services. Les liens entre DMP et téléservices sont plus qu'évidents. Ils permettraient, par exemple pour les maladies chroniques, de créer des systèmes d'alertes donnant au médecin dont le patient est diabétique les dates son dernier contrôle sanguin."

Le déploiement de ce téléservice est prévu pour septembre 2015. D'ici là, Xavier Augay aura présenté, courant 2015, un nouveau gros projet, qu'il garde secret pour l'instant, mais qui devrait faire parler...

dmp, logiciels, cnam, interopérabilité