Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Territoires >

Corwin contribue au processus Hôpital Numérique initié à la clinique de Montberon

DSIH,BB, LUNDI 20 OCTOBRE 2014 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Marie Seys est, depuis 2012, responsable informatique de la clinique de Montberon, située dans les environs de Toulouse. L’établissement est spécialisé dans le traitement des maladies du système nerveux qui relèvent de la psychiatrie adulte, notamment les troubles du comportement alimentaire et les conduites addictives. C’est une structure privée indépendante, créée en 1968, qui dispose de 120 lits d’hospitalisation et d’un accueil de jour. Elle nous retrace les étapes du processus Hôpital Numérique initié dans son établissement, auquel les solutions Corwin ont grandement contribué.

A quel stade d’informatisation êtes-vous ?
La clinique de Montberon a pris la décision depuis quelques années de mettre au premier plan du projet d’établissement l’informatisation et les nouvelles technologies, en créant notamment un poste de DSI. C’est une réelle volonté de la Direction qui a très vite compris que l’informatique n’est pas seulement un outil mais qu’elle génère une réelle valeur ajoutée pour les professionnels de santé et les patients. Notre informatisation a débuté par la gestion administrative, la comptabilité et la paye. Corwin nous a ensuite accompagnés dès 2006 pour informatiser notre dossier patient, comprenant le circuit du médicament, le PMSI et plus récemment pour mettre en place le DMP. Chaque chariot de soins est équipé d’un portable connecté au réseau WI-FI. Hormis quelques détails en cours d’évolution, nous sommes aujourd’hui très proche du « zéro papier ». Mais notre mission ne s’arrête pas là. Nous sommes toujours à la recherche d’améliorations de notre système d’information et participer au programme Hôpital Numérique nous pousse dans ce sens.

Quand avez-vous commencé à travailler sur le programme hôpital Numérique et comment s’est déroulé l’élaboration du dossier?
Le projet a été initié en septembre 2013, avec pour objectif de valider les prérequis en janvier 2014. Nous avons fait appel à la société de conseil COSILOG qui nous a aidés à mettre en conformité notre système d’information avec les valeurs cibles d’Hôpital Numérique. L’ensemble des éléments déposés sur la plateforme DIPISI a été contrôlé par un chargé de mission en système d’information de l’ARS. Une commission a ensuite validé notre dossier. A ce stade du projet, cela a permis de débloquer une partie du financement (amorçage) qui représente 20% des subventions accordées pour notre établissement.

La deuxième partie du projet consiste à atteindre les cibles d’usage de notre domaine. Pour cela nous avons mis en place plusieurs actions au sein de la clinique qui visent à améliorer la traçabilité des informations dans le dossier patient. D’ici la fin d’année nous fournirons un dossier de preuve à l’ARS pour certifier que nous avons bien atteint les objectifs du domaine qui nous étaient fixés. Nous travaillons sur les prescriptions électroniques alimentant le plan de soins (Volet D3 d’Hôpital Numérique). Une fois ce dossier validé par l’ARS, nous recevrons les 80% restant de la subvention. Ce soutien financier est une réelle opportunité pour maintenir un système d’information à jour et rester à l’écoute des évolutions technologiques.

Comment les produits Corwin ont-ils répondu aux prérequis et aux critères du dossier Hôpital Numérique ?
D’un point de vue matériel, il faut savoir que nous hébergeons nos propres serveurs. Nous avons mis en place avec la société Corwin un ensemble de solutions capables de garantir un plan de reprise de l’activité (PRA) ainsi qu’un mode dégradé, indispensables pour assurer la continuité des soins en cas de panne informatique. D’un point de vue fonctionnel, Corwin fait partie de la base REMLINS de la DGOS et les logiciels qu’ils proposent répondent déjà à un certain nombre de critères HAS. L’interopérabilité occupe aussi une part importante du programme HN mais là encore les interfaces proposées par Corwin correspondaient à nos exigences.

Les outils de statistiques vous ont-ils aidé à l’élaboration du dossier ?
Pour l’atteinte des prérequis, nous avons essentiellement utilisé les outils statistiques proposés par Osiris qui ont répondu à toutes les attentes de l’ARS. Aujourd’hui nous souhaitons affiner notre analyse de données statistiques et mieux exploiter nos données de santé. C’est pour cela que nous envisageons d’acquérir la solution de Business Intelligence de CORWIN. Cela nous permettra de mesurer les points perfectibles de notre SI, de renforcer le pilotage, tout cela dans l’objectif d’une meilleure prise en charge de nos patients. L’outil nous permettra également de mesurer d’un simple « clic » l’évolution de nos indicateurs Hôpital Numérique et ainsi savoir en temps réel si nous sommes dans les taux cibles du programme.

numérique, clinique, corwin, lits, dossier patient, patient