Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Capsule : de la connectivité des appareils biomédicaux au Big Data

DSIH, DD, LUNDI 04 MAI 2015 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Capsule sera présent aux Salons de la Santé et de l’Autonomie fin mai pour présenter sa nouvelle application qui facilite l’exploitation des données issus des dispositifs biomédicaux. Le leader en connectivité complète ainsi son offre globale d’intégration SmartLinx Medical Device Information System®. Stand E84

Les systèmes d’intégration pour appareils biomédicaux existent depuis plusieurs années. Ils sont capables de récolter une grande quantité de données sous-exploitées. Or l’expertise en connectivité de Capsule permet de recueillir tous les types de données, médicales (signes vitaux, détails thérapeutiques) mais aussi non médicales (alarmes, niveau de batterie), pour une exploitation optimale des données. « Nous estimons qu’à peine 10% de ces données sont utilisées, explique Alicia Martin, responsable commercial Europe du Sud. Nous avons donc développé une solution pour agréger l’ensemble des données dont nous sommes à la source avec la connectivité des appareils biomédicaux et les renvoyer vers les différents utilisateurs. »

Grâce à cette nouvelle application 100% des données sont contextualisées, analysées et deviennent ainsi intelligibles pour l’ensemble du personnel hospitalier. « Il s’agit aussi bien des signes vitaux pour les infirmières, que les données d’utilisation et de maintenance du matériel… Nous avons également de plus en plus de demande concernant la gestion des différentes alarmes, qu’elles soient liées à la situation du patient ou au fonctionnement de la machine. »

Avec cette application, nait la quatrième génération Capsule, axée sur l’exploitation des Big Data. La première génération consistait à développer des drivers ; la deuxième à fournir des solutions software spécifiques, de façon à gérer tous les flux ; la troisième à proposer des terminaux cliniques intelligents permettant de s’assurer de la connectivité et du flux de données. « Avec la quatrième génération, nous apportons une forte plus-value. Nous en sommes d’ailleurs au tout début car les capacités de récolte de données sont très larges et loin d’être toutes envisagées » ajoute-t-elle.

En remontant à peine 5 ans en arrière, on constate que très peu d’éditeurs de logiciels proposaient des dossiers patients transversaux, ayant la capacité d’intégrer des informations venant des appareils biomédicaux.

« La demande de connectique des appareils biomédicaux aujourd’hui est généralisée et les besoins d’informations vont bien au-delà des signes vitaux. ». Une autre façon d’utiliser les données agrégées par la solution est la recherche. « Les données peuvent être extrapolées et transmises à des pôles de recherche de façon optimale. Nous sommes bien placés dans ce domaine. »

Cette nouvelle application solution Capsule sera en démonstration sur le stand de la société aux Salons de la Santé et de l’Autonomie (HIT) – Stand E84. « Avec cette innovation, nous accompagnons l’évolution du marché ; marché que nous connaissons bien avec nos plus de 75 clients français dont des CHU d’envergure, ce qui veut dire des centaines de lits à chaque fois », conclut Alicia Martin.

appareils biomédicaux, data, big data, medical, capsule