Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

SI Patient à l’AP-HP : reprise de contrôle après audit

DSIH, DL, LUNDI 23 NOVEMBRE 2015 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Poursuite du déploiement d’Orbis... sous réserves : c’est, en synthèse, la préconisation issue de l’audit mené l’été dernier par la Direction interministérielle des systèmes d'information et de communication de l'Etat (Disic) à la demande de l’AP-HP.

Le rapport d’audit a été présenté en CME le 10 novembre, avec le plan d’action à court terme qu’il a motivé ainsi que les engagements d’Agfa pour l’évolution d’Orbis.

Alors que la couverture fonctionnelle n’atteint que 54% - au bout de 7 ans - par rapport au marché initial, la Disic recommande de conserver la cible, c'est-à-dire « un dossier patient unique supporté par Orbis dans l'ensemble des hôpitaux de l’AP-HP, en évitant de diluer les ressources sur un deuxième front ». Cette recommandation est toutefois conditionnée, précisent ses auteurs, à ce que les risques identifiés lors de l’audit, qui portaient sur la qualité de service, soient éliminés, et que des feuilles de route précises soient élaborées, à 2 ans et à 5 ans.

R&D prospective

Parmi les choix stratégiques d’ores et déjà mis en œuvre, on peut noter la structuration d’une petite équipe de R&D prospective pour couvrir les nouveaux besoins. L’audit a en effet mis en lumière le risque « de passer à côté des enjeux du futur » : ergonomie, simplicité d’usage et usages en mobilité, exigences des parcours de soins, ouverture vers la ville…
Les premières actions visant à assurer la disponibilité et la stabilité facilitant l’usage opérationnel d’Orbis sont décrites comme « en cours » ; de même pour ce qui concerne l’amélioration des temps de réponse. Enfin, Agfa s’est engagée à respecter un planning prévisionnel pour satisfaire les contraintes d’adaptation du progiciel aux besoins définis sur la période 2016-2017, à maintenir les investissements et à communiquer au sein des établissements.

Le déploiement des premiers sites pilotes devrait être complet à fin 2016 pour ce qui concerne Ambroise Paré, et à fin 2017 pour Bicêtre et Tenon. L'identité patient unique, d’ores et déjà mise en œuvre dans 15 établissements, le sera pour une vingtaine à la fin de l’année et pour l’ensemble de l’AP-HP au 2eme semestre 2017, le rythme de déploiement de ce module étant désormais industrialisé.
L’évaluation de la solution de prescription, réalisée à Ambroise Paré, doit s’achever début décembre. Elle permettra de décider de sa généralisation aux deux autres sites pilotes.

Lire aussihttp://www.dsih.fr/article/1745/presence-de-la-dsi-la-nuit.html  

patient, agfa, agfa healthcare, dsi