Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Portrait >

Portrait : Maîtriser la e-santé pour insuffler de la confiance aux professionnels de santé et aux patients

DSIH, Bruno Benque, MARDI 20 FéVRIER 2018 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

À l'heure où les technologies de la e-santé et des SIH ont atteint un haut niveau de maturité, les critères de progrès de ce secteur en pleine expansion sont désormais à chercher dans la bonne conduite de projets de parcours de soins, de parcours de vie, dans l'expertise métier au service des usages ou dans l'animation des écosystèmes, où la technologie ne se suffit plus à elle-même.

Une expertise technologique large et pointue au service des usages et du patient / citoyen

Lan GuichotCes notions sont les moteurs essentiels de l'action de Lân Guichot au quotidien. Cet ingénieur au parcours professionnel original est connu dans la communauté pour sa mission aujourd’hui, de Directeur de l'Innovation et Business Développement chez Agfa HealthCare. Il a acquis, tout au long de sa carrière, une expertise significative pour tout ce qui relève des systèmes d’information hospitaliers, SIH devenus au fil des ans des SIS (système d’information de Santé) où le partage d’information, la coordination entre les différents partenaires de la chaîne de soins d’un bassin de santé deviennent cruciaux.

Il fut en France l’un des « heureux papas » de la solution CrossWay. Le concept initial de DMC Dossier Médical Commun, devenu DPI (Dossier Patient Informatisé), adresse l’ensemble des établissements d’un GHT, tous les pôles et services et ainsi que tous les utilisateurs à l’image du DPI ORBIS, solution allemande que Lân Guichot a localisée en France et vendue à l’AP-HP. 15 ans chez Agfa HealthCare lui ont permis d’élargir son champ de compétences aux équipements de radiologie et aux solutions de radiologie régionale, de gestion de laboratoire et diffusion de résultats (14 Millions de CR à destination des professionnels et des patients), mais aussi de la gestion administrative et restauration hospitalière, où la nutrition est importante pour les patients atteints de maladies chroniques. Agfa HealthCare possède le portfolio de solutions le plus large de son marché santé : ce qui est une plus value pour son business mais aussi pour ses salariés.

Pertinence d'une innovation, usages et modèle économique

Fort de cette expertise, Lân Guichot crée de la valeur en innovant pour des systèmes d’information territoriaux, où la télésanté peut être mise en œuvre pleinement en s’appuyant sur les avancées technologiques « sans frontière » au service des professionnels et des patients citoyens en leur territoire. Les innovations n’ont de valeur pérenne que si son créateur a su avant tout répondre aux 3 questions (maxime d’un de ses amis) 1) À quoi sert cette innovation ? 2) Qui l’utilise (Usages) ? 3) Qui paye (Modèle économique pour une pérennité au-delà des subventions d’amorçage) ? Bon nombre de « Start up » n’ont pu atteindre leurs « rêves », car celles qui peinent ou qui ont disparu n’ont pas su répondre à ces 3 questions avant de se lancer.

Transformer l'utilisateur en usager acteur de sa prise en charge

Ainsi, le projet Licorne, lauréat des investissements français d’avenir trouvera son modèle économique au travers du programme SNACs lancé par la DGOS (150 M€ pour des services numériques d’appui à la coordination dans les territoires). Il a validé le concept du cercle de soins autour du patient en créant un continuum de soins entre le CHU de Nice et le domicile des personnes âgées dépendantes. La coordination des professionnels de santé, des aidants familiaux et des professionnels de services à la personne s’est basée sur le principe des réseaux sociaux connus de tous. Le concept de « Cercle de soins » a été l’innovation majeure en termes d’outillage technologique, au-delà des objets connectés au domicile. Le mode « Push d’informations » a complètement dynamisé les usages en réduisant les redondances et les recopies d’information nécessaires au fonctionnement quotidien des professionnels impliqués sur le terrain et « sans solutions SI ». Licorne a transformé l’utilisateur en usager, véritable acteur de sa prise en charge et de son parcours de vie. 

Lân Guichot met également ses compétences au service des acteurs de son territoire, en Nouvelle-Aquitaine, en s’impliquant dans des projets collaboratifs régionaux soutenu par le conseil régional d’Aquitaine et dont il a, pour certains d'entre eux, été l'initiateur et le directeur de programme.

Une implication régionale comme ambassadeur de la e-santé

Il fut en effet, avec Philippe Blanco, (son ex DG) et le soutien du conseil régional d’Aquitaine, à l'origine de la création du Cluster TIC Santé Aquitain, le think tank regroupant les acteurs de la e-santé comme les industriels, les Start up,  les laboratoires de recherche, l’université et le CHU de Bordeaux. L’ensemble des institutions représente environ 50% des emplois du secteur santé, générant 50% du CA de ce secteur d’activité Français. Ce cluster va devenir un domaine d’excellence (Domex Santé) de Digital Aquitaine pour tous les secteurs d’activité de la région. Lân Guichot en est un membre administrateur élu. 

Il a ainsi mis à profit son leadership et son réseau pour accompagner le développement de Domicalis, en lui faisant signer notamment un contrat de collaboration mondiale avec Agfa HealthCare international. Le projet collaboratif KEPA : Knowledge – Ehealth – People and Autonomy - lauréat du concours mondial de l’innovation lui fait découvrir le monde des Robots d’assistance pour le maintien à domicile de personnes en perte d’autonomie (robot Kompaii de Robosoft)

La philosophie et l’art de la pêche à la mouche adaptés au business de la e-santé

Lân Guichot s'engage aujourd'hui dans l'amélioration de l'organisation de la e-santé et dans l'innovation pour ses usages. La technologie est mature, les services numériques d'appui à la coordination (SNACs), prolongements du programme TSN, les futurs financements du télésuivi des patients, le remboursement des actes de télémédecine apportent les modèles économiques aux projets innovants, l'époque est donc à la coopération dans les écosystèmes territoriaux pour créer de la valeur à partir de l'humain, des notions qui collent à sa philosophie. 

Pour ce pêcheur à la mouche passionné, il existe un certain parallèle entre le business e-santé et cet art de pêcher en « no kill », respectueux du poisson de sport et son environnement naturel. Les bons usages numériques, comme la pêche à la mouche artificielle de la truite, nécessitent de l’observation, de la compréhension, de l'expertise, de la persévérance et de l'éthique collective pour réussir leur mise en œuvre en toute sécurité et respect des usagers. Un pêcheur à la mouche doit combiner de nombreux savoirs pour atteindre le graal de sa passion. De plus, manier avec agilité une canne dotée d’une soie en guise de fil demande une certaine expérience et une maîtrise de soi.

Si le lecteur est un peu perdu dans ce parallèle surprenant, les valeurs portées par le film de Robert Redford « Au milieu coule une rivière » pourrait sans doute l’aider. 

Finalement  pour réussir les mises en œuvre des technologies et innovations  en e-santé il est recommandé « d'afficher de la maîtrise pour insuffler de la confiance »  aux professionnels de santé et aux patients citoyens d’un univers complexe et en perpétuel mouvement.

e santé, parcours, sih, agfa healthcare, agfa, healthcare, patient, directeur, chu, radiologie, dpi