Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Dossier patient >

Dossier patient numérisé au Grand-Duché du Luxembourg

DSIH, LUNDI 25 FéVRIER 2013 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

La réforme du système de soins au Luxembourg, initiée en 2010, prévoit la mise en œuvre du Dossier de Soins Partagé (DSP). Il s’agit classiquement d’un dossier patient numérique, accessible par les professionnels de santé pour le renseignement et le partage des informations et données médicales du patient, et consultable par le patient lui-même. 

dspDans ce cadre, l’Agence nationale des informations partagées dans le domaine de la santé – ou Agence e-Santé – a vu le jour. Ses missions portent sur la gestion de la plate-forme d’hébergement de ces nouveaux services et la mise en œuvre des futurs projets liés au numérique en santé. Elle s’est greffée sur le GIE HealthNet, plate-forme télématique dédiée au secteur de la santé, créée en 2005 dans l’optique de gérer le réseau informatique sécurisé d’échange et de partage des données médicales.

Le DSP a pour ambition de contenir toutes les informations relatives à la santé du patient tout au long de sa vie, idéalement en retraçant son parcours depuis sa première visite chez le pédiatre jusqu’à sa dernière consultation en date chez le gérontologue, y compris toutes celles auprès de spécialistes. Le DSP se veut complet et clair afin de permettre au praticien le consultant de poser au mieux son diagnostic.

Ce projet impose un travail important en matière d’interopérabilité pour que le DSP soit consultable et utilisable par tous, patient et professionnels de santé. Autre difficulté, le fait que le Luxembourg soit multilingue – car multiculturel – implique un outil en plusieurs langues. Dans un premier temps, le DSP sera disponible en français, ensuite en allemand. La plate-forme est prévue opérationnelle en septembre 2013.

 

patient, hébergement, interopérabilité, numérique, dossier patient