Vous êtes dans : Accueil > Actualités > >

DIAMM, un dossier patient puissant et évolutif

DSIH, MARDI 15 OCTOBRE 2013 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Pour Micro6, la collaboration avec le Centre Hospitalier (CH) de Lons-le-Saunier est une longue histoire. Le Dr Francis Schwetterle, chef du pôle mère-enfant de cet établissement, nous parle avec enthousiasme de DIAMM, un dossier patient qu'il a pu, avec son équipe, modeler, afin qu'il s'adapte à leur pratique quotidienne. Il décrit un outil puissant, capable de générer de nombreux types de documents à partir des données cliniques des patients.

 

DSIH: Quelles sont les caractéristiques premières de DIAMM ?

Dr F. SCHWETTERLE: DIAMM a été installé au CH de Lons-le-Saunier en 2002 et a évolué dans le temps. On a pu en effet modeler une solution historique pour l'adapter à notre pratique quotidienne, grâce à sa souplesse et à son évolutivité. Au fil du temps, nous l'avons complété, modernisé, personnalisé, afin qu'il réponde au mieux à ce dont nous avons besoin.

 

DSIH: Que vous apporte-t-il dans votre pratique quotidienne ?

Dr F.S.: Au sein de notre pôle, il comporte deux volets, obstétrical et gynécologique. Le volet obstétrical nous permet par exemple de ne plus éditer les courriers concernant les examens réalisés. Nous apprécions également la forme des comptes rendus d'échographie, qui sont très soignés et personnalisables. De plus, nous dispensons une prise en charge des patientes de style nordique, très formalisé, avec des seuils de pertinence bas risque/haut risque, et DIAMM nous est très utile dans l'évaluation de nos pratiques.

 

DSIH: Quelles sont les applications du volet gynécologiques ?

Dr F.S.: Le volet gynécologique est très développé, à orientation chirurgicale. Il s'agit d'un outil clinique de mise en lien des décisions pré-opératoires à partir des données cliniques provenant des consultations. Il permet d'obtenir rapidement tous les renseignements sur la patiente, tout un plan personnalisé de soins, à partir des données cliniques. Le tout est retranscrit en termes de codage T2A, ce qui permet instantanément la valorisation du processus par le DIM. Au niveau du bloc opératoire, la check-list et toutes les informations nécessaires aux infirmières sont éditées aussi à partir des données cliniques provenant de la consultation. Les IBODE témoignent du gain de temps que ça leur apporte et ont l'impression de travailler plus intelligemment depuis que DIAMM a investi le bloc opératoire.

 

DSIH: DIAMM vous sert-il à collaborer avec les autres spécialités médicales de votre pôle ?

Dr F.S.: Tout à fait, nous avons développé sur DIAMM un dossier de cancérologie et nous réalisons régulièrement des réunions de concertation pluridisciplinaires (RCP), qui sont pilotées par DIAMM sur lequel le compte-rendu est saisi en direct. Nous disposons d'un vidéoprojecteur lors des staffs de gynéco ou des RCP, et nous visualisons sur grand écran le dossier patient, ce qui permet à tous les acteurs d'observer les détails des données patients.

dossier patient, patient, micro6, cliniques, pra, hospitalier, rcp, bloc