Vous êtes dans : Accueil > Tribunes libres >

On peut avoir confiance

TC, LUNDI 22 SEPTEMBRE 2014 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Moi, j'ai confiance dans l'hôpital. Je ne parle pas du secret médical, bien entendu, mais du système administratif, comme par exemple le système administratif de cotation des actes. Les départements d’information médicale sont muets comme des tombes : certes ils ont accès à tous les examens et actes que j'ai dû passer, mais sont tenus par le secret professionnel. Et puis ce sont quand même des médecins, pas de soucis. J'ai confiance.

Bon d'accord, certains établissements externalisent les optimisations de codage : je n'y comprends pas grand-chose, mais en gros c'est un truc qui permet à l'établissement de récupérer plus de sous de la CNAM, juste en mettant le malade dans la bonne case. Pas grave si des opérateurs en dehors de l'hôpital vont connaître ma vie intime : ils sont tenus par un contrat, non ? Et puis la CNIL a montré un peu les dents, alors...Bon ok plus personne n'entends parler de ce truc, c'est que cela doit être réglé. J'ai confiance.

Sans compter que le codage lui-même de l'acte est réalisé par le médecin. Enfin, en principe parce qu'il paraît que des hôpitaux externalisent aussi ce truc. Encore une histoire de gros sous. Mais bon, je suis certain que tout est hyper blindé de chez blindé, pas de soucis. La preuve, on n'en a jamais entendu parler. J'ai confiance.

Ah oui, et puis il y a aussi les secrétaires médicales, qui tapent le compte-rendu de mon médecin. Là aussi, des hôpitaux externalisent cette frappe de compte-rendu, mais ça doit être légal puisqu'ils le font. Et je suis certain qu'ils ont pris toutes les précautions pour que cela ne soit pas fait en Tunisie ou au Maroc. Et puis après tout, il n'y a jamais eu de plainte : même la CNIL n'a jamais rien dit, çà doit être légal. Pas de soucis pour moi, j'ai confiance.

Ah, j'allais oublier ces établissements qui mettent leur dossier patient électronique dans le Cloud. Bon ok, les américains ont ce Patriot Act qui leur donne accès à tout et partout, mais honnêtement qui irait chiper les données médicales ou de recherche, je vous le demande. Et je suis sûr que les hôpitaux en question ont non seulement blindé le contrat – on sait que les DSI ont un très haut niveau d'expertise juridique, pas d'inquiétude – et que le prestataire fait l'objet d'audits régulier- on ne va pas se contenter d'un bout de papier, tout de même.

Je ne sais pas pour vous, mais moi je me sens vachement en confiance.

dossier patient, cloud, codage, patient, médecins, cnil