Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

La Poste cultive son Identité Numérique

DSIH, MARDI 18 FéVRIER 2020 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Depuis le 20 janvier 2020, l’Identité Numérique La Poste est la première identité numérique déclarée conforme par l’agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi) au niveau de garantie substantiel, selon les exigences du règlement européen eIDAS. 

Candice-DaugeDans un monde qui se digitalise, l’identité numérique est stratégique pour La Poste. « Elle permet de mettre en place un environnement de confiance », souligne Candice Dauge, directrice du programme Identité numérique La Poste. En 2015, le groupe a expérimenté un service d’identité proposé en 2016 à France Connect dont il fut le premier partenaire. Ce service a été refondu intégralement pour être conforme au règlement européen eIDAS. Adopté le 23 juillet 2014, ce règlement sur l'identification électronique et les services de confiance pour les transactions électroniques a pour ambition d'accroître la confiance dans les transactions électroniques au sein de l’Union européenne. « Aujourd’hui, notre application est la première à être reconnue conforme par l’Anssi au niveau de garantie substantiel de l’eIDAS », se félicite Candice Dauge.

Une authentification forte

L’identité communiquée en ligne pour l’inscription au service est validée en face-à-face par le postier, lors d’un rendez-vous. L’application qui permet d’utiliser le service bénéficie ensuite d’une double authentification semblable à celle développée par les banques pour les transactions en ligne. Avec ce nouveau service, La Poste s’inscrit en droite ligne de la politique publique d’espace numérique de santé pour les usagers. « Nous contribuons à renforcer la lutte contre les usurpations d’identité dans toutes les interactions entre les usagers et les professionnels ou établissements de santé, et des applications tierces », indique David de Amorim, directeur adjoint e-santé de Docaposte en charge de l’innovation et des partenariats. « Le développement de la digitalisation des données de santé nous expose plus fortement aux usurpations d’identité. L’Identité Numérique La Poste a été conçue pour faciliter les échanges de manière sécurisée, en protégeant les patients », ajoute Candice Dauge.

De nombreux usages possibles

David-de-AmorimDans le domaine de la santé, de nombreux usages sont envisageables pour le partage sécurisé de documents : la préadmission, le recueil du consentement du patient, le parcours ambulatoire, la e-prescription, la gestion du retour à domicile après une hospitalisation, etc. « L’Identité Numérique La Poste va également faciliter des procédures administratives dans les déserts médicaux, en évitant des déplacements aux patients, complète David de Amorim avant de conclure : avec l’Identité Numérique, nous amenons à la fois de la sécurité et de la simplicité. » (1) Adopté le 23 juillet 2014, le règlement de l’Union européenne sur l’identification électronique et les services de confiance (Electronic Identification Authentication and Trust Services) a pour ambition d’accroître la confiance dans les transactions électroniques au sein du marché intérieur.

numérique, sécurité, anssi, dsih