Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

La téléconsultation facilitée dans les hôpitaux de Vendée pour s’adapter à la crise sanitaire COVID19 (Communiqué)

CHD Vendée, MERCREDI 25 MARS 2020 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Les hôpitaux du Groupement Hospitalier de Territoire de Vendée (GHT85) utilisent depuis cette semaine une nouvelle solution pour répondre au besoin de réaliser des consultations ou des avis médicaux indispensables, tout en limitant les déplacements. La crise sanitaire actuelle nécessite d’adapter les modes de prise en charge des patients. Le principe retenu est celui d’une visioconférence sécurisée entre le médecin et le patient. L’outil a été développé par le groupe SYD, basé à Saint-Herblain (44) pour répondre au besoin des hôpitaux vendéens.

La crise sanitaire actuelle nécessite d’adapter les modes de prise en charge des patients en raison des limitations de déplacements et de l’activation par l’Agence Régionale de Santé des plans blancs des établissements de santé (déprogrammation des interventions chirurgicales et des consultations). « Un certain nombre de patients ont besoin d’un suivi médical qui ne peut pas être interrompu en période de crise. Il était impératif de trouver une solution très rapidement pour répondre au besoin de poursuivre ces consultations, tout en respectant les consignes de limitation des déplacements pour freiner la propagation du virus sur le territoire » explique Francis SAINT-HUBERT, Directeur Général du CHD Vendée, CH Côte de Lumière, CH Fontenay le Comte, CH Loire Vendée Océan, Hôpital des Collines Vendéennes.

La démarche

Le GHT85 (8 centres hospitaliers, 14 sites) a mené un travail de concertation avec les professionnels de tous les établissements publics du territoire pour faire très rapidement un état des lieux des solutions possibles à mettre en oeuvre pour répondre au besoin.

Les plateformes de télémédecine existantes ne permettaient pas de répondre au besoin en période de crise de procédures simples rapides et fonctionnelles. La démarche d’innovation du GHT85 a été de rechercher la solution qui puisse répondre aux critères suivants :

  • Simple et sécurisé,
  • Intuitif, sans formation,
  • Sans enregistrement de données par le prestataire,
  • Accessible sur un maximum de matériels audio ou numérique,
  • Privilégiant un mode dual : téléphonie et ordinateur ou tablette,
  • Ne demandant pas d’installation d’applications ni pour les professionnels ni pour les patients.

Le GHT85 a choisi la solution Speakylink et ses « appels augmentés », du groupe SYD. Cette solution prend la forme d’un site web de télédiagnostic. La solution était développée pour le secteur commercial, le groupe SYD a fait évoluer sa solution pour l’adapter au système de santé et ainsi répondre au besoin des hôpitaux vendéens.
Cette solution entre dans le cadre du décret du 9 mars, publié le 10 mars au Journal officiel, assouplissant jusqu'au 30 avril les dérogations aux modalités de réalisation des actes de télémédecine. C’est aussi une réponse aux plateformes de communications instantanées qui ne correspondent pas aux critères de la réglementation en vigueur au Groupement Hospitalier de Vendée tant d’hébergement (HDS) qu’au sens RGPD – Règlement Général pour la Protection des Données ou dans la politique de sécurité.

Pour Tristan Piron, DSI Adjoint de la Direction des Services Numériques « l’enjeu a été de choisir une solution répondant aux contraintes réglementaires diverses mais permettant l’utilisation par le plus grand nombre de professionnels médicaux. Cette solution est simple pour les patients, elle ne nécessite aucune installation d’application. Et nous n’avons aucune problématique quant à la sécurisation des données car il s’agit d’un flux d’échange et non un enregistrement en base de données ».

En pratique, comment ça marche ?

Le praticien contacte le patient par téléphone puis lui envoie un lien par SMS ou mail. L’appel téléphonique se transforme en visio-conférence. La solution permet aussi de prendre en compte les éléments d’identité indispensables des patients non connus de l’établissement.

Quels usages pour cette solution ?

La solution de visio conférence peut être utilisée pour réaliser des consultations et donner des avis à distance dans diverses spécialités. Un déploiement important est en cours au sein du CHD Vendée. Les usages suivants sont d’ores et déjà effectifs :

  • le suivi médical des patients COVID qui sont en bonne santé et nécessitent pas d’hospitalisation,
  • les consultations d’anesthésie des femmes enceintes dans le cadre de la préparation à l’accouchement,
  • le suivi de patients post opératoires en gastro-entérologie

Cette solution est également en cours de déploiement dans les EHPAD afin de mettre en relation les résidents et les familles pendant cette période de confinement.

Yann Trichard, dirigeant du Groupe SYD, fait part de sa satisfaction de « pouvoir aider le personnel médical et de contribuer ainsi à l’effort de solidarité national pour préserver la santé du plus grand nombre ». Il a proposé une gratuité d’utilisation à tous les établissements du GHT85 le temps de la pandémie.

patient, hospitalier, prise en charge des patients, RGPD, télémédecine