Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

L’hôpital Foch intègre la solution Cerner PowerStay au cœur de son système d’information

DSIH, VENDREDI 08 JANVIER 2021 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

L’hôpital Foch, l’un des plus grands établissements privés à but non lucratif de France, vient de s’équiper de la nouvelle suite logicielle administrative PowerStay® développée par Cerner. Explications.

C’est le mercredi 24 novembre au petit matin que l’établissement francilien [1] a basculé sur la solution PowerStay, la toute nouvelle version de la GAM de Cerner, remplaçant la précédente solution Cerner après 20 ans de bons et loyaux services. Les enjeux techniques et opérationnels étaient majeurs. La continuité de l’activité dans ce contexte sanitaire que l’on connait était au cœur des préoccupations. PowerStay est en effet un élément central du système d’information. Philippe Boulogne, directeur des systèmes d’information de l’ESPIC, précise : « La solution adresse toutes les informations patient à l’ensemble des applications satellites, via notre plateforme d’interopérabilité, soit une centaine de flux quotidiens à prendre en compte. C’est pourquoi il s'agissait pour la DSI d'un enjeu majeur puisque cette application est le centre de notre système d'information qui conditionne le reste du fonctionnement de l'ensemble de nos logiciels. ». La migration était pour le moins délicate.

Une opération soigneusement préparée

Phase de recettes réalisée par la DSI, groupes de travail préparatoires, formations de 300 personnes dans un contexte de crise sanitaire nécessitant le respect des distanciations physiques… Près de 6 mois auront été nécessaires à la DSI, épaulée au plus près par les spécialistes métier de Cerner, pour parvenir à la décision de basculement entre les deux solutions. « Nous avons réalisé la migration en une fois, sans retour en arrière et sans retard sur le planning initial, grâce notamment à la grande réactivité de l’éditeur », indique Philippe Boulogne. Ce qui était loin d’être gagné. L’opération nécessitant d’interrompre pendant près de 4 heures la création de nouveaux patients et la transmission de leurs informations, il a fallu organiser en interne la communication auprès de l’ensemble des professionnels de santé pour leur indiquer les procédures dégradées, les modalités de réalisation des étiquettes, le protocole de gestion des urgences et également réinstaller l’ensemble des lecteurs de carte vitale avec les nouvelles API durant la nuit « Cette réussite est le fruit d'une longue préparation, d'une organisation logistique complexe en matière de formations et une recette de l'application très longue mais, aussi et surtout, grâce à l'implication de l'ensemble des acteurs liés à ce projet, tant du côté de l’établissement que de Cerner. », souligne Philippe Boulogne.

Les prochaines étapes

Une fois la migration accomplie, un suivi sur site par les équipes de la DSI et de Cerner a ensuite permis d’accompagner les utilisateurs dans la conduite du changement. Si de petits réglages restent à faire, « les utilisateurs sont satisfaits de la fluidité et de la nouvelle ergonomie de la solution. Ils se sont approprié l’outil », indique Philippe Boulogne.
Prochaine étape d’importance, l’intégration des modules de SIMPHONIE pour mieux sécuriser les recettes liées aux tiers débiteurs, et diminuer la charge administrative des personnels et des patients. « Nous sommes également site pilote pour la mise en œuvre de l’identifiant national de santé attendu », ajoute-t-il. La forte mobilisation des équipes de l’hôpital Foch aussi bien sur l’aspect technique que sur l’aspect fonctionnel avec les équipes Cerner permet de construire une feuille de route commune.
Aujourd’hui, la suite logicielle administrative PowerStay de Cerner permet à l’Hôpital Foch d’assurer la gestion administrative des patients, les mouvements, la facturation ainsi que les rendez-vous, de la manière la plus moderne qui soit.


[1] L’hôpital Foch situé à Suresnes (92) et doté de 500 lits est un établissement multidisciplinaire pour adultes qui remplit une mission de soins, et des activités d’enseignement et de recherche clinique. L’ESPIC comptabilise 290 000 consultations externes, 67 000 urgences et plus de 3 400 naissances par an.

cerner, dsi, urgences