Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Territoires >

e-docteur : un lancement prometteur avec près de 30 000 analyses en un mois (Communiqué)

Lauma communication, MERCREDI 05 MARS 2014 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Un mois après le lancement du nouvel outil d’analyse de symptômes d’e-santé.fr, il est l’heure de faire le premier bilan. Au total, c’est environ 1 000 analyses par jour qui ont permis aux internautes d’exprimer leurs symptômes pour identifier les diagnostics envisageables et surtout connaître le degré de gravité (appeler le 15, appeler le médecin, se rendre aux urgences, prendre rendez-vous chez le médecin ou s’auto-surveiller).

Des débuts prometteurs et des internautes satisfaits

« Nous sommes très contents des débuts d’e-docteur : son utilisation prouve que le besoin est réel » explique Arnaud Julien, directeur général d’e-santé.fr. Le Docteur Loïc Etienne, concepteur de l’outil, est également très positif : « Les médecins se sont emparés du sujet et nous avons beaucoup échangé avec eux pour améliorer e-docteur. Ceci est la première version de l’outil et le parfaire est un travail collaboratif que nous avons à cœur de mener avec le corps médical ». Côté utilisateurs, les avis sont effectivement positifs. Une fois les symptômes exprimés et l’analyse achevée, les internautes ont la possibilité de donner une note et de laisser un commentaire. Avec une moyenne de 3,7 / 5, l’outil plaît : « C’est une bonne initiative, qui permet d'éviter de lire tout et n'importe quoi en proposant un outil sérieux et fiable » écrit un internaute. « La présentation est réellement très claire. La qualité du rapport a dépassé mes attentes. Un très bon outil donc, qui vient de rejoindre la liste de mes liens favoris » témoigne un autre.

 


Un outil évolutif collaboratif

Actuellement, e-docteur est capable d’identifier 511 pathologies. Il va progressivement s’enrichir pour en recenser à terme 1 500 à 2 000. Les médecins à l’origine du système expert d’e-docteur suivent l’outil au quotidien pour l’adapter aux nouvelles données scientifiques et aux retours des praticiens de santé. A ce titre, les utilisateurs - particuliers et professionnels de santé - sont invités à donner leur avis en page de réponse pour permettre une amélioration de l’outil. En un mois, près de 300 commentaires ont été laissés par des utilisateurs et 80 par des professionnels de santé. Grâce à ces retours, des modifications ont déjà été faites sur l’outil : « Quand e-docteur a été lancé, l’internaute avait le choix entre des symptômes “datant de moins de 2 jours“ ou “datant de plus de 2 jours“. L’analyse des commentaires et des statistiques nous a permis d’identifier une ambiguïté sur cette description. Dorénavant, on a le choix entre “dure depuis quelques heures ou quelques jour“’ et “dure depuis plus d’une semaine (ou problème chronique)“. « Les données sont suivies en continu par l’équipe médicale. Des travaux seront publiés dès que les données seront scientifiquement significatives. L’importance actuelle de l’utilisation de l’outil devrait nous permettre de publier les premiers résultats avant l’été » explique Pascal Gleyze, directeur de Persomed et porteur du projet.

 

e‐docteur en bref

e-docteur a été conçu et développé par des médecins de terrain. Il est le fruit d’un long travail d’expérimentation et d’amélioration : des tests ont notamment été réalisés sur la base de comptes rendus hospitaliers, puis sur des patients réels à l’hôpital Lariboisière à Paris, ainsi que par une équipe de médecins de SOS Médecins Paris Ile ‐de France afin d’orienter les patients. Le système expert d’e-docteur devrait être déployé très prochainement à l’hôpital Lariboisière pour permettre aux infirmières d’accueil des urgences de n’oublier aucune question importante, avec un résumé du questionnaire.

 

Pour en savoir plus : www.e-sante.fr

Accès direct à e-docteur : www.e-sante.fr/e-docteur

 

hospitaliers, urgences, médecins, lariboisière