Vous êtes dans : Accueil > Tribunes libres >

2014, un bon cru...du moins jusqu'aux vacances

T.C, JEUDI 07 AOûT 2014 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Tous comptes faits, ce premier semestre 2014 n'est pas si ennuyeux que cela, n'est-ce pas ? Retour sur cette première partie d'année.

En janvier, le Cour des Comptes fait le bilan du DMP : plus de 500 millions d'euros du contribuable dilapidés pour rien ou presque. L'ASIP se défend bec et ongles en affirmant que le coût réel n'est « que » de 187 millions. Une sacrée note tout de même pour un machin qui n'a jamais fonctionné.

Février, la fin de RIM, le fabricant de Blackberry. Après des années à chevaucher les salons et autres manifestations avec une morgue incroyable, les commerciaux du constructeur se réveillent avec une sacrée gueule de bois. Microsoft donne aussi des signes d’essoufflements.

Mars : après les révélations Snowden sur l'espionnage massif de la NSA, voilà-t-il pas que les français se font prendre la main dans le sac à espionner à tout va le Maghreb, les canadiens, leurs propres concitoyens, etc. Manquerait plus que le Pape découvre un camembert sous son matelas.

Avril, du rififi sur le poste de travail : la maintenance Windows XP est définitivement arrêtée. Les DSI se retrouvent dos au mur, ce qui est (si besoin était) une preuve de l'incurie massive de l'informatique, cette date de fin ayant été annoncée depuis des années par la firme de Redmond.

Mai : lors d'un colloque, les médecins s'énervent contre les SI des établissements de santé, conçus selon eux en tout premier lieu pour facturer et non pour traiter des données patients. Rien de nouveau sous le soleil : si les médecins en question savaient le temps passé par les DSI à appliquer sur les logiciels de facturation les modifications réglementaires plutôt qu'à travailler pour le cœur de métier des établissements, ils en feraient certainement une jaunisse.

Juin : l'ancien président de l'ASIP affirme que l'échec du DMP est dû à une absence de volonté politique. Que ses propres collaborateurs affirmaient en off line dans les séminaires qu'aucun pays dans le monde n'ait monté un DMP à une telle échelle.

Début juillet : Microsoft annonce le licenciement de 18 000 personnes à l'échelle mondiale. Si vous avez des actions, c'est le moment de les vendre...

 

dmp, dsi, microsoft, médecins, asip