Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Plateaux techniques >

Colloque Région Sans Film : le cloud computing[i] au service de l’imagerie médicale

DSIH, MERCREDI 18 JANVIER 2012 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

L’Agence Régionale de Santé et le Groupement de Coopération Sanitaire D-SISIF organisent le colloque Région Sans Film le 18 janvier 2012 pour les professionnels hospitaliers et libéraux.L’objectif du programme Région Sans Film (RSF) est d’offrir la possibilité de souscrire, à moindre coût, à des services mutualisés de production, de partage en temps réel et de stockage au format numérique de comptes-rendus et d’images médicales aux établissements de santé, hôpitaux, cliniques, cabinets de radiologie et professionnels libéraux de la région.

Un premier bilan permet d’observer les principaux apports de la plateforme de services RSF aux établissements pilotes qui gèrent aujourd'hui leurs productions d'examens grâce à elle :
·       La réduction des coûts de gestion des images archivées (classement, distribution, destruction),
·       La disparition du temps jusque-là nécessaire à l’impression des images sur papier ou film,
·       La mise à disposition quasi-immédiate des images dès leur production dans l’ensemble de l’établissement,
·       La possibilité d’y accéder depuis l’extérieur de l’établissement,
·       La réduction des examens redondants.
 
Le colloque du 18 janvier, est destiné à présenter aux décideurs et professionnels de santé franciliens, l’état d’avancement et les perspectives du programme. Des retours d’expériences des premiers hôpitaux inscrits dans la démarche seront proposés. Une table ronde permettra de faire le point sur les perspectives de RSF dans l’Espace Numérique Régional de Santé et sur le modèle économique adopté pour la mise en place des PACS (Picture Archiving Communication System). Enfin, des ateliers de démonstration de l’offre RSF permettront aux professionnels de se familiariser avec celle-ci.
Depuis septembre 2011, le programme RSF est entré dans sa phase de déploiement : après les 2 premiers établissements pilotes, 6 sont en cours de déploiement et 13 se sont portés candidats pour un déploiement d’ici à juin 2013.
A ce jour, 1 million d’examens soit environ 35 téraoctets de données sont stockés sur la plateforme RSF.
 
Le « Cloud computing » au service des professionnels de santé
Ce programme est particulièrement innovant parce qu’il met en œuvre à la fois les toutes dernières technologies de traitement des images médicales et propose les commodités d’un accès aux applicatifs en mode service, avec un paiement à l’examen, dans le cadre d’un système dit de « cloud computing » (Informatique en nuage). Le mode SaaS (Software As A Service) est en effet particulièrement adapté au PACS car il permet d’éviter les investissements lourds de départ et rend possible  la montée en charge progressive. Il est favorisé par le développement par le web de solutions de PACS industrielles et par la facilité de l’unité d’œuvre (l’examen radiologique archivé pendant 5 ans par exemple).
 
Une démarche qui se diffuse en France
Les prochaines évolutions du programme porteront sur l’imagerie non radiologique, proposant notamment la gestion des lames virtuelles d’anatomo-pathologie et les images de dermatologie.
 
Cette démarche francilienne vient d’être confortée par le choix de la Direction Générale de l’Offre de Soins de soutenir cinq autres régions pour mener des projets de PACS mutualisés, afin de rattraper le retard français dans ce domaine.
La mise en œuvre du programme RSF a été confiée au Groupement de Coopération Sanitaire D-SISIF[ii] ; la construction et l'administration en production de la plateforme de services mutualisés ont été confiées à un consortium industriel mené par Orange et composé de General Electric et EDL.
Ainsi, le programme RSF qui a déjà été primé par le monde industriel (World e-gov forum 2010 Trophée de la e-administration ; Prix de la croissance verte numérique 2001 : Prix de la grande entreprise de l'innovation numérique pour le développement durable ; Prix de l'EMC Forum - Cloud computing : Prix "Big Data"et Grand prix d'excellence du jury), permet aux établissements franciliens de se doter de solutions jusqu’à présent peu répandues dans le secteur de la santé, en bénéficiant d’une méthodologie de déploiement industrialisée et de l’assistance à maitrise d’ouvrage du GCS D-SISIF.

 

Contact Presse : Alice Hassoune de Maximy
Courriel : alice.hassounedemaximy@ars.sante.fr
Téléphone : 01.44.02.01.75 – 01.44.02.01.55
www.ars.iledefrance.sante.fr

 


[i] Informatique en nuage ou  cloud computing est un concept qui consiste à déporter sur des serveurs distants des stockages et des traitements informatiques traditionnellement localisés sur des serveurslocaux ou sur le poste de l'utilisateur.
[ii] Le GCS D-SISIF assure la maîtrise d’ouvrage du programme RSF :
·       il agit en tant que maîtrise d’ouvrage déléguée des établissements auprès du maître d’œuvre,
·       il apporte une assistance à maîtrise d’ouvrage des établissements,
·       il facilite les échanges entre le consortium industriel et les établissements,
Il met àdisposition des établissements son expertise administrative, financière et juridique.

motion, cloud, pacs, computing, motion, saas, edl, hopital, production, production, cliniques, hospitaliers, radiologie, cloud computing, gcs