Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Le réseau wifi au cœur de la sécurité

DSIH, Delphine Guilgot, LUNDI 23 JANVIER 2017 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Partout, la généralisation d’appareils mobiles de plus en plus puissants accroît les risques numériques. Les établissements hospitaliers ne sont pas à l’abri, bien au contraire. À moins d’avoir opté pour un réseau wifi ultrasécurisé en plus d’être efficace. C’est justement ce que propose Aruba, filiale de la société HPE.

wifi

Vol de données, usurpation d’identité, généralisation du partage…, une étude internationale réalisée par la société Aruba[1] énumère les risques induits par la nouvelle génération mobile. L’hôpital n’est pas épargné par le phénomène. De plus en plus impliqué dans les nouvelles technologies, il est contraint de prendre garde à sa sécurité pour assurer celle de ses patients. « À la différence d’une entreprise, le secteur hospitalier et médico-social est ouvert sur le monde. Le même réseau sert trois grands usages : l’usage interne, classique, qui permet au personnel hospitalier d’accéder aux dossiers patients ou à tout autre logiciel métier, l’usage par les automates, encore minoritaire mais voué à une forte croissance, et enfin l’usage normatif des patients et de leurs visiteurs via leur smartphone personnel ou autre tablette. Cela génère autant de risques de faille que de connexions intrusives », explique Arnaud Le Hung, directeur Marketing chez Aruba.

Quand en 2008 le CHU de Toulouse informatise la gestion des soins, ses praticiens peuvent alors consulter les dossiers patients en toute mobilité. Une révolution, certes. Mais une révolution que la DSI a pris soin de sécuriser. Trois châssis Aruba 6000, des bornes wifi AP105 et AP125, un serveur d’administration et de supervision Aruba AirWave ainsi qu’un serveur Radius assurent la toute-puissance du réseau et sa sécurité maximale. La solution ClearPass permet la gestion des contrôles d’accès grâce à ses nombreuses fonctionnalités. Fort heureusement, car le nombre d’accès installés ne cesse de croître. De 500 en 2012, ils atteignent la barre des 2 000 fin 2016 ! L’établissement peut cependant développer, en toute sécurité, toutes les applications nécessaires. C’est ainsi que l’on peut assister au défilé régulier de ces petits robots, appelés « tortues », qui gèrent désormais en toute autonomie le transport du linge, de la nourriture ou des déchets non médicaux. « ClearPass est une solution très puissante. Elle simplifie grandement l’administration de notre réseau sur lequel se connectent de nombreux équipements disparates et garantit une parfaite sécurité des accès », confie José Pereira, architecte réseau au sein de la DSI du CHU de Toulouse. C’est certainement la raison pour laquelle les CH de Cambrai et de Carcassonne ou encore le Centre de médecine physique et de réadaptation de Bobigny ont également choisi les solutions Aruba !


[1] Risques mobiles : les atouts d’une génération orientée partage, Aruba, a Hewlett Packard Entreprise Company, printemps 2015.

hospitaliers, sécurité, chu, dsi, hospitalier, chu de toulouse