Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Equipements >

La reconnaissance vocale dans le cloud : où et quand vous avez besoin de dicter !

DSIH, LUNDI 01 AVRIL 2013 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

La reconnaissance vocale dans le Cloud prend en charge deux éléments essentiels de l’interopérabilité : la disponibilité des données et l’utilisation de données universellement compréhensibles. En outre, elle ouvre la voie à des modèles de paiement à l’utilisation (SaaS), et réduit considérablement l’investissement de départ ainsi que le coût total de propriété. Nous avons demandé à Anne Durand-Badel, responsable marketing de Nuance Healthcare, de nous en dire plus.



Anne Durand-Badel- Nuance HealthcarePourquoi la reconnaissance vocale devient-elle incontournable dans les établissements de santé ?

L’un des problèmes majeurs vécus aujourd’hui par les professionnels de santé est le manque de convivialité des systèmes de documentation. Les professionnels de santé ne peuvent répondre à l’ensemble des exigences hospitalières actuelles que s’ils parviennent à réduire le temps passé à saisir ou à rechercher eux-mêmes des informations. La reconnaissance vocale est un élément clé dans la rationalisation de la documentation.

 

Est-ce également le cas pour la documentation mobile ?

Absolument ! Le meilleur moyen de réduire le temps nécessaire, et les erreurs, inhérents à la création de documents médicaux, est de capturer les informations sur le lieu même des soins, idéalement au chevet du patient. Mais dans tous les cas, les informations doivent être saisies et partagées le plus vite possible, pendant ou juste après la visite.

 

Comment Nuance répond-il aux exigences actuelles en matière de documentation mobile ?

La reconnaissance vocale peut aujourd’hui être intégrée dans n’importe quelle application clinique grâce à la "360|Development Platform", y compris pour une  utilisation sur appareils mobiles qu’il s’agisse d’un iPhone, iPad, Smartphone, ou encore d’une tablette. Cette intégration peut se faire littéralement en quelques heures par l’éditeur de l’application médicale.

 

Quels sont les bénéfices pour les utilisateurs ?

La mobilité, c’est aussi pouvoir dicter de n’importe où via le Cloud, au moyen d’une connexion internet, ce qui permet aux médecins d’accéder à un seul et même profil depuis le lieu qui les arrange.

La reconnaissance vocale apporte aux systèmes d’information hospitaliers une accessibilité et une convivialité supplémentaire. En effectuant les opérations de reconnaissance vocale dans le Cloud, nous faisons en sorte que la saisie des informations soit possible dans tout l’hôpital. Cela facilite le travail des médecins et optimise les bénéfices qu’ils peuvent retirer de la reconnaissance vocale : une création de leur documentation médicale et la saisie de leurs informations d’une façon simple, rapide et précise, où qu’ils soient et au moment où ils en ont besoin.

Un avantage considérable pour le responsable informatique est la capacité de pouvoir déployer et maintenir aisément et à grande échelle la reconnaissance vocale dans les établissements de santé.

 

De quoi un hôpital souhaitant utiliser la reconnaissance vocale a-t-il besoin dans le Cloud ?

Si l’hôpital souhaite que les données patient ne quittent pas l’établissement de santé, il y aura création d’un « nuage privé » pour lequel un serveur dédié est nécessaire. Certains projets pilotes ont vu leur installation effectuée en une demi-journée. La capacité du serveur dépend bien sûr du nombre d’utilisateurs. Le nombre de cœurs CPU nécessaires est bien inférieur à une implémentation Citrix. Pour trois à quatre utilisateurs dictant simultanément, seul un cœur CPU est nécessaire. En d’autres termes, avec un serveur lame standard, la reconnaissance vocale peut être utilisée par 100, voire 200 utilisateurs.

 

Alors, où en est-on de la «reconnaissance vocale dans le Cloud » en France ?

Nos partenaires en France sont parmi les premiers en Europe à développer de nouvelles offres intégrant la reconnaissance vocale dans le Cloud. Depuis plusieurs mois, les projets se multiplient, de nouvelles offres seront bientôt lancées et nous les présenteront plus particulièrement au salon HIT* à Paris.

 

* HIT, Paris Porte de Versailles du 27 au 30 mai 2013, stand Nuance K21

Retrouvez toutes les informations nécessaires sur l’offre de reconnaissance vocale de Nuance Healthcare 

nuance healthcare, reconnaissance vocale, cloud, healthcare, interopérabilité, nuance healthcare, saas, médecins, établissements de santé, patient