Vous êtes dans : Accueil > Actualités > >

CPSure eSSO aux Urgences : Le CH de Châteauroux améliore la prise en charge de ses patients

DSIH, LUNDI 09 DéCEMBRE 2013 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

CPSure eSSO est la solution d’authentification forte d’Enovacom qui sécurise les accès au Système d’Information. François Chambonneau, Responsable du SIH du CH de Châteauroux, l’a adoptée pour répondre aux besoins de ses médecins urgentistes. Un mois après sa mise en place, il envisage déjà de l’étendre à d’autres services.

 


CPSure eSSOLe besoin de départ : sécuriser l’accès au poste du service des urgences

Depuis l’installation du Dossier Patient Informatisé DXCare en 2004, les médecins du service des urgences du CH de Châteauroux ne pouvaient que visualiser les dossiers des patients, gérer les flux de passage au sein du service, mais sans saisir de données. La raison ? Le poste étant connecté 24h/24h, sans solution qui permette de sécuriser l’accès, il n’a pas été possible d’envisager que chaque professionnel de santé se connecte à une même session, en accès libre toute la journée. Les données d’observations de chaque patient étaient donc toujours écrites sur papier…

 

 « Nous répondons clairement aux besoins des médecins » commence François Chambonneau. A l’origine, l’information concernant le patient est fastidieuse à rechercher. Elle se retrouve dans un dossier papier, rangée dans une salle d’archive… Les données ne sont pas ressaisies dans le DPI DXCare, ce dernier n’est donc pas complet. « Il a été nécessaire de mettre en place une solution qui sécurise l’accès au poste des urgences pour oublier enfin le papier » indique François Chambonneau.


L’atout de CPSure eSSO : répondre aux usages métiers des urgences

La gestion sécurisée des accès n’est qu’un des nombreux bénéfices qu’apporte CPSure eSSO. Elle répond aujourd’hui à un cas d’usage précis : l’urgentiste doit être capable d’analyser et de traiter rapidement un dossier, de le compléter, pour s’occuper par la suite d’un autre patient. « Il s’agit ici d’optimiser la prise en charge du malade, avec les données du patient rendues vraiment accessibles » confirme François Chambonneau.

 

Cela fait plus d’un mois maintenant que CPSure eSSO est en production, et « les 130 médecins urgentistes sont ravis, tout simplement. » indique François Chambonneau. CPSure eSSO répond au rythme des urgences : elle permet de faciliter l’accès au DPI pour l’urgentiste. Il doit préciser son code PIN une seule fois, lors de la première connexion à sa session. Par la suite, il utilise uniquement sa carte CPS pour s’authentifier. L’accès au poste devient rapide et le changement d’utilisateur réellement facilité. « En revanche, nous avons souhaité que la connexion avec la carte CPS soit avec contact » précise François Chambonneau, « le rythme étant intense, il est préférable d’obliger le médecin à la retirer pour se déconnecter. Avoir systématiquement besoin de sa carte devient donc un automatisme pour se connecter à sa session, pour s’y déconnecter aussi ». Au Centre Hospitalier, le délai d’expiration de la session du médecin a été paramétré sur la durée de leur journée de travail, soit 12 heures.

 

D’autres services pourront bientôt bénéficier de la solution d’authentification forte. Le prochain sera le service de réanimation.


Pour en savoir plus sur l’offre IAM d’Enovacom : Sécurisation des Accès et Gestion des identités

 

M.D

cpsure, urgences, enovacom, médecins, sih, patient, cps, dxcare