Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Equipements >

Comment la reconnaissance vocale aide à résoudre les défis et les problématiques du système de santé français ?

DSIH, MERCREDI 30 NOVEMBRE 2011 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Interview de Javier Viver, Directeur commercial Europe du Sud Nuance Healthcare : Le marché français de la santé, tout comme les autres pays européens, est confronté au vieillissement de la population, ce qui induit une augmentation des dépenses de santé.

Javier Viver

En 2025, 30% des européens seront âgés d’au moins 65 ans. Les maladies chroniques, comme le diabète, et le nombre d’hospitalisations de longue durée sont amenés à doubler, voire tripler d’ici les vingt prochaines années. Pour endiguer l’augmentation des dépenses, la tendance générale s’oriente vers une nécessité de réduction des coûts des soins et, dans le même temps, à une augmentation de leur efficacité. C’est pourquoi, l’informatisation de la santé est fondamentale. Dans ce processus d’informatisation, la reconnaissance vocale tiendra une place de plus en plus importante. En effet, elle permet aux médecins de capturer plus efficacement les données patient, de réduire les coûts sans que cela ait un impact négatif sur la qualité des soins délivrés. C’est d’autant plus vrai que les professionnels de santé passent actuellement 30 à 50% de leur temps à effectuer des tâches administratives au lieu de soigner les patients. La reconnaissance vocale leur permet de passer moins de temps devant leur ordinateur à saisir les informations cliniques et à les intégrer en temps réel dans le dossier patient pour une poursuite des soins accélérée.


Voyez-vous une évolution de la demande sur le marché français ?
Depuis bientôt deux ans, l’adoption de la reconnaissance vocale évolue de manière positive en France. Cette technologie est de mieux en mieux perçue, comme un moyen d’améliorer au quotidien sa productivité. Elle a fait des progrès considérable en matière de précision et s’avère redoutablement efficace. Au-delà de l’amélioration de la performance de notre moteur de reconnaissance vocale, nous nous sommes consacrés à rendre son utilisation plus conviviale ainsi que son intégration dans les systèmes d’informations médicaux et les applications de santé sensiblement plus facile et rapide.


Qu’est-ce que cela change pour un médecin ?
La reconnaissance vocale est un outil qui soulage les médecins des tâches administratives qu’ils gèrent au quotidien en accélérant le processus de capture des données dans le système d’information. Ils sont aujourd’hui de plus en plus nombreux à faire confiance à la reconnaissance vocale´. Ils peuvent en retirer rapidement des bénéfices en termes de gains de temps mesurables et de réduction des coûts. Bien sûr, certains sont plus réticents à changer leur méthode de travail. Ils craignent de perdre du temps en utilisant la reconnaissance vocale, une crainte vite dissipée lorsque l’on compare la reconnaissance vocale à un système de dictée numérique seul, par exemple ; ou tout autre moyen de capture des informations. Les gains de temps obtenus pour réaliser des rapports médicaux sont tout de suite parlants. Les médecins peuvent aussi créer des comptes rendus plus clairs, plus homogènes. On voit également que la reconnaissance vocale fait partie d’un mouvement de changement général dans l’hôpital.


La mobilité des médecins est-elle un levier pour la reconnaissance vocale ?

En France, le baromètre 2010 du Cessim (Centre Spécialisé Sur les Supports de l’Information Médicale) indiquait que 30% des médecins généralistes et 36% des spécialistes étaient équipés de smartphones et qu’ils privilégiaient l’iPhone, un terminal qui permet d’accéder à de nombreuses applications de santé. Le smartphone est en train de devenir un outil de travail pour les médecins. C’est pourquoi, nos derniers développements ont porté sur cette tendance. En effet, le clavier d’un téléphone, ou les claviers tactiles sont moins commodes que celui de l’ordinateur pour capturer des informations, d’où la pertinence d’utiliser une interface vocale avec ces terminaux. Nous avons ainsi adapté notre technologie de reconnaissance vocale aux terminaux mobiles pour que les médecins puissent bientôt capturer les données cliniques directement dans leurs dossiers patients.


Récemment, Nuance annonçait la reconnaissance vocale dans le nuage, qu’est-ce que cela signifie ?
Nous allons lancer à la fin de l’année une plateforme de reconnaissance vocale dans le nuage qui facilitera l’intégration de notre technologie dans des environnements Citrix, client léger et avec les terminaux mobiles. Elle permettra d’exécuter dans le cloud les tâches de reconnaissance vocale nécessitant habituellement une importante charge de CPU. Grâce à nos serveurs, notre technologie sera ainsi accessible tant sur le site de l’établissement qu’en dehors, depuis n’importe quel endroit à tout moment. Cette nouvelle accessibilité tend à simplifier considérablement la manière de travailler des médecins. Ainsi en étant simplement connecté à Internet, les médecins pourront par exemple mettre à jour les informations patient en les dictant sur leur iPad ou smartphone.


dsih/ 醫院計算機 醫院計算機 醫院計算機

nuance healthcare, reconnaissance vocale, healthcare, patient, cloud, nuance healthcare, médecins, cliniques, informatisation