Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Lesiss dénonce l'opacité de l'audit mené en 2014 par l'AP-HP sur son projet de SI patient Orbis

Hospimedia, MARDI 24 MARS 2015 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Dans son combat contre l'opacité qui régnerait, selon elle, dans la passation de marchés publics en matière de système d'information hospitalier (SIH, lire ci-contre), la fédération Les entreprises des systèmes d'information sanitaires et sociaux (Lesiss) s'en prend cette fois-ci à l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP), précisément à la gestion de son projet de système d'information (SI) patient Orbis.

Par courrier daté du 24 décembre dernier et adressé au directeur général du CHU francilien, Martin Hirsch, la fédération l'interroge sur les raisons qui l'ont poussé à choisir l'an dernier le directeur du SI des Hospices civils de Lyon (HCL) pour auditer le projet SI de l'AP-HP. Ce dernier a rendu son rapport à l'automne avec des préconisations qui sont venues chambouler le déploiement d'Orbis : le projet de SI patient Orbis a ainsi été mis en stand-by par l'AP-HP ; priorité est désormais donnée au numéro unique d'identification du patient ; le pilotage des SI au sein du CHU a été remanié avec un nouveau directeur nommé en novembre, le Dr Laurent Tréluyer ; enfin, l'AP-HP programme un bilan d'étape d'Orbis d'ici janvier 2016 pour trancher sur la stratégie globale du projet.

Pour "lever les éventuelles ambiguïtés" liées à ses soupçons de défaut de mise en concurrence, Lesiss réclame dans sa lettre une copie du rapport d'audit. Dans sa réponse formulée un mois plus tard, fin janvier, Martin Hirsch refuse de donner une suite favorable à cette demande. "En effet, cette mission d'appui était destinée à permettre à l'AP-HP d'étudier d'éventuelles évolutions à apporter au déploiement de son système d'information et de son organisation. Dans ces conditions, les documents qui ont été produits pendant cette mission, purement préparatoires, ayant pour fonction d'orienter de futures décisions de l'établissement public, ne peuvent vous être communiqués", justifie le directeur général. Devant cette fin de non-recevoir, Lesiss annonce avoir saisi par courrier le 17 mars la Commission d'accès aux documents administratifs (Cada), critiquant une nouvelle fois les "conditions rocambolesques" dans lesquelles s'est opéré l'audit du projet Orbis. Ce dernier constat avait auparavant déjà amené la fédération à solliciter pour avis l'Autorité de la concurrence.

Source : Hospimedia
Auteur : Thomas Quéguiner

 

patient, orbis, lesiss, hospitalier, sih, chu