Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Construire son GHT avec Office 365

DSIH, Pierre Derrouch, MARDI 22 MAI 2018 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Dans le cadre des Groupements Hospitaliers de Territoire, la fluidité des échanges de données de santé recherchée se heurte parfois à une hétérogénéité des systèmes d’informations. Des solutions proposées par Microsoft peuvent contribuer à atteindre cet objectif, en pleine adéquation avec la réglementation sur les données de santé.

La construction du parcours de soins des patients au sein d’un groupement hospitalier de territoire implique des échanges de données administratives et de santé. La convergence du SIH est donc la clef de ces échanges entre les établissements. Celle-ci repose sur plusieurs piliers :

  • une urbanisation communautaire avec des outils permettant de communiquer et de collaborer dans un GHT comme au sein d’un seul et même établissement (annuaire commun, messagerie homogène et sécurisée, référentiel documentaire pour partager des documents sur lesquels différentes personnes interviennent : règlements, procédures, etc.)
  • un dossier patient informatisé interopérable (DPII),
  • une cartographie des applications métiers de chaque établissement d’un GHT.

Des outils collaboratifs

Cette nécessaire collaboration inter-établissement peut s’appuyer sur Office 365 de Microsoft.  « Avec ses fonctionnalités constamment mises à jour, la solution permet de mieux travailler ensemble grâce à une palette d’outils interopérables, accessibles sur tout support et en tout lieu », assure Jérôme Dubois, responsable secteur Santé au sein de Projetlys, ESN spécialisée sur les solutions Microsoft dans le secteur de la santé.
Parmi ces outils figure : Skype Entreprise, pour des échanges inter-établissements en télé et visio conférences. On peut également citer SharePoint, pour le partage de documents et notamment la co-édition. Quant à Exchange, il garantit un accès aux emails, calendriers et contacts depuis un poste fixe, un smartphone ou une tablette. « Cet accès est doublement sécurisé par un système d’authentification multiple inclus dans Azure Active Directory », souligne Jérôme Dubois. Côté collaboration, on peut également mentionner la dernière arrivée dans la famille Office 365 : la solution Teams pour la gestion de projets et le travail d’équipe inter ou intra-établissements.

Des données sécurisées

Tous les échanges de données de santé doivent être conformes au Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) qui entre en application le 25 mai 2018. Raison pour laquelle la CAIH, dans le cadre de l’accord-cadre licences Microsoft, a déposé courant janvier 2017 une demande d’agrément pour « Travail collaboratif sécurisé en ligne pour une meilleure communication entre les GHT, les acteurs de santé, la médecine de ville, et le patient », en partenariat avec Microsoft.
Autre vecteur de sécurisation des données de santé, Azure Information Protection qui applique des stratégies de chiffrement, d’identité et d’autorisation s’appuyant sur Azure Active Directory, afin de protéger les données stockées et en transit, quel que soit le service et le support utilisé. « Microsoft anticipe et travaille dans le sens des réglementations du secteur de la Santé pour garantir la disponibilité et la protection des données patients… De façon à ce que les GHT, comme tous les acteurs de la santé, puissent bénéficier des services d’Office 365 et remplir leurs missions sans transiger avec la sécurité », conclut Jérôme Dubois. 

Pour en savoir plus, assistez aux témoignages des clients de PROJETLYS à la Paris Healthcare Week les 29 et 30 Mai :

Comment construire son GHT avec Office 365 ? Témoignage du CHU de Montpellier - Témoignage du CHU de Montpellier

- Comment migrer la messagerie de son GHT vers Office 365 ? Retour d’expérience du CH Perpignan, migration Zimbra vers Office 365 - Témoignage du CH Perpignan

Vous pouvez également les retrouver sur le Stand Microsoft P68, pendant toute la durée du salon HIT.

données de santé, microsoft, hospitaliers, chu, protection des données, RGPD, patient